Vous êtes ici : Accueil > Antivirus Gratuit > L'antivirus gratuit de Microsoft échoue à deux tests de certifications

L'antivirus gratuit de Microsoft échoue à deux tests de certifications

L'antivirus gratuit de Microsoft échoue à deux tests de certifications Le sort s’acharne sur Microsoft Security Essentials qui pour la deuxième fois consécutive échoue aux tests de certifications antivirus d’AV-Test. En effet, ce cabinet indépendant juge que l’antivirus gratuit de Microsoft protège moins bien que la moyenne des solutions de protection numérique du marché.

Notons qu’AV Test réalise mensuellement des tests sur une vingtaine de solutions antivirus du marché (toutes licences confondues) au bout desquels, le cabinet délivre une certification conçue pour témoigner la fiabilité du produit vis-à-vis des consommateurs. Récemment, Microsoft se voyait refuser son certificat AV Test, notamment lors des sessions d’évaluation de décembre et de janvier. Il n’est pas le seul à vivre cette situation assez compromettante, car PC Tools : Internet Security et AhnLab : V3 Internet Security 8.0. perdent eux aussi leurs certifications.

Security Essentials enregistre une note assez décevante de 1,5/6 lors des derniers tests AV Test. En outre, il présente certaines failles qui laissent échapper plus de 22% des attaques pour une moyenne de 8% sur l’ensemble des solutions testées. Cet antivirus éprouve aussi une certaine difficulté dans la détection des malwares avec seulement 90% de malwares identifiés si la moyenne est de 97% pour les autres logiciels. Que l’on veuille ou non, l’image que représente le volet sécurité de Microsoft est en train de sombrer totalement. C’est pour cette ultime raison que Joe Blackbird prend ses responsabilités pour rassurer ses millions d’utilisateurs. Ce premier responsable du centre de protection de Microsoft a publié sur le blog officiel de l’entreprise que leurs analyses ont démontré que seul 0,0033% des clients de Microsoft Security Essentials et de Microsoft Forefront Endpoint Protection sont concernés par les échantillons de malwares non détectés par les deux antivirus lors des tests et que 94% des malwares non repérés ne provoquait aucun impact au niveau de leurs clients.

Microsoft pense alors rassurer le grand public par le biais de ce message. Au passage, ce billet dénonce indirectement la méthodologie d’AV Test qui met en avant le nombre de malwares détectés alors que Redmond se base lui sur le nombre des victimes.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article L'antivirus gratuit de Microsoft échoue à deux tests de certifications

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.